Revenir à la page précédente
Actualités et événements

"Une entreprise qui fraude est à la merci de ses salariés" - Elisabeth Laherre interrogée par lci.fr

INTERVIEW - Le gouvernement maintient son système de chômage partiel pour le mois de juin tout en l'allégeant. Mais comment déceler les fraudes ? Un salarié peut-il dénoncer son entreprise ? Me Elisabeth Laherre, avocate associée du cabinet Coblence spécialisée en droit social, nous éclaire.

Plus d'un million d'entreprises, 8, 6 millions de salariés. Le dispositif de chômage partiel a été déployé très largement pendant la crise du coronavirus, pris en charge intégralement par l'Etat et élargi à quasiment toutes les catégories de salariés.

L'Etat commence à amorcer son retrait, en douceur, endiminuant la prise en charge de la part rembourséeaux entreprises mais pas celle des salariésà partir du 1er juin. Au fil des derniers mois, il a aussi renforcé les contrôles. La fraude pourrait en effet avoir été plus importante que prévu. Difficile à chiffrer, une enquête par le cabinet Technologia estime que 24% des employés en chômage partiel total auraient été amenés à poursuivreleur activité à la demande de l'employeur. Un vaste plan de contrôle a donc été soumis aux Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte).

.../...

Lire l'article : https://bit.ly/2XZlilt

une entreprise qui fraude est à la merci de ses salariés lci.fr 05.2020 PDF - 426 ko