Revenir à la page précédente
Actualités et événements

Cyberattaques et protection des données personnelles au temps du Covid-19 - Mélanie Erber pour Les Petites affiches

Le Covid-19 perturbe profondément l’économie et l’organisation du travail. En effet, l’appel à la généralisation du télétravail a obligé les entreprises à mettre en place des mesures en urgence. Cependant, la mise en place de ces mesures a créé une augmentation massive des cyberattaques et un risque pour les données personnelles. Alors, comment assurer la continuité des activités tout en protégeant les données personnelles et la sécurité des systèmes informatiques ?

Le Covid-19 a profondément perturbé les entreprises, leur économie et l’organisation de leur activité. L’appel au confinement et la généralisation du télétravail ont obligé les entreprises à mettre en place des mesures d’aménagement d’urgence. Alors que l’organisation du travail à distance demande habituellement des mois d’anticipation, il a fallu s’organiser en 48 heures. Un véritable tour de force qui a donc mobilisé tous les employés mais plus encore ceux des services techniques, des ressources humaines et des pôles juridiques.

Au-delà de l’ensemble des problèmes structurels lié à cette organisation, comment assurer la continuité de l’activité, en permettant notamment le travail à distance et/ou l’accès à de nombreux documents sensibles en ligne ou via un réseau de télécommunication, tout en protégeant les données personnelles et la sécurité des systèmes informatiques, cruellement exposés aux cyberattaques ?

Un risque accru de cyberattaques en temps de crise

Une cyberattaque est une atteinte malveillante pouvant viser différents systèmes et dispositifs informatiques comme des ordinateurs ou des serveurs, isolés ou en réseaux, reliés ou non à internet, des équipements périphériques tels que les imprimantes, des équipements de communication tels que les téléphones mobiles, les smartphones ou les tablettes mais également les webcams et tous les nouveaux assistants de vie numérique. Les cyberattaques se divisent en quatre catégories : la cybercriminalité, l’atteinte à l’image, l’espionnage et le sabotage. Les victimes peuvent être des particuliers, des institutions publiques ou encore des entreprises.

Les cyberattaques représentent des risques considérables tant d’un point de vue économique qu’en terme d’image. Plusieurs entreprises françaises en ont déjà fait les frais et notamment le groupe Lise Charmel qui a récemment subi un rançongiciel (ransomware) entraînant une perte de plusieurs millions d’euros. Le groupe M6 a également été victime du même type d’attaques en octobre dernier. L’Anssi (l’Agence nationale de cyber-sécurité) s’est intéressée à cette attaque, comme elle avait pu le faire lors de la première attaque du type en 2015 contre TV5 Monde.

La situation de crise liée au Covid-19 donne plus de possibilités aux cybercriminels. Cependant, des stratégies de protection existent mais celles-ci doivent être adaptées, rapides et réfléchies.

.../...

Lire l'article dans son intégralité : https://bit.ly/3dNLiqj